Skip to Main Content

Jouer une main de Texas Hold’em

Le poker Texas Hold’em comporte des rondes de mises qui se déroulent tout au long d’une main. Les joueurs peuvent choisir de participer à toutes les rondes ou jeter leurs cartes, ou « d’abandonner », s’ils croient ne pas avoir la meilleure main de la table.

Placer les mises forcées

Une main tient un jeton. Une autre main tient deux jetons.

À la première ronde du Texas Hold’em, la cagnotte n’est pas constituée d’antes, mais de mises à l’aveuglette, appelées « mises forcées ». Les mises forcées sont faites avant la distribution des cartes. Les deux joueurs situés à gauche du bouton, aussi appelés « joueurs devant le bouton », placent les mises forcées.

Le premier joueur fait une petite mise forcée, qui correspond habituellement à une fraction de la mise minimum. Le deuxième joueur fait une grosse mise forcée qui est habituellement égale à la mise minimum. Par exemple, à une table 3 $/6 $, la petite mise forcée serait normalement de 1 $ et la grosse mise forcée, 3 $.

Miser sur les cartes fermées

Cinq joueurs sont assis à une table de poker devant le croupier. Chaque joueur a deux cartes devant lui. Une flèche au-dessus d’eux indique le sens dans lequel le jeu se déroule, de gauche à droite.

Le croupier commence la partie en distribuant deux cartes « fermées » (face cachée) à chaque joueur. Puis, le joueur à gauche de celui qui a fait la grosse mise forcée agit le premier. Ce joueur a trois options : abandonner, suivre (miser le montant de la grosse mise forcée) ou relancer (augmenter la mise). Si un joueur relance, le nouveau montant augmenté devient le coût pour demeurer dans la ronde en cours.

Le jeu se poursuit autour de la table dans le sens des aiguilles d’une montre et chaque joueur agit à tour de rôle en choisissant parmi les trois options de jeu décrites ci-dessus.

Lorsque le tour revient aux joueurs qui ont fait les mises forcées, ceux-ci peuvent également abandonner, suivre ou relancer. Mais étant donné qu’ils ont déjà placé une mise partielle (petite mise forcée) ou une mise complète (grosse mise forcée) dans la cagnotte, ils ne sont tenus que d’ajouter la différence de la mise en cours, s’il y a lieu.

Miser sur le flop

Trois cartes, face visible, apparaissent sur la table : un as de carreau, un 10 de carreau et un 5 de pique.

Trois cartes communes sont tirées, face visible, au centre de la table. Il s’agit du « flop ». Puis, une autre ronde de mises s’ensuit, à partir du joueur à gauche du donneur. Dans une partie dont les limites sont de 2 $/4 $, les relances après le flop se font par tranche de 2 $. Le croupier avise les joueurs lorsque la ronde est plafonnée.

Conseil

Les parties de poker comportant des limites sont idéales pour les joueurs débutants puisque des limites sont imposées sur les montants des mises. Cela empêche de se faire exclure de la partie par des joueurs qui misent de gros montants.

Miser sur le tournant

M

Lorsque la ronde de mises sur le flop est terminée, une quatrième carte commune est tirée, face visible, au centre de la table. Cette carte se nomme « le tournant ».

Avec le tournant s’amorce une autre ronde de mises, qui commence une fois de plus avec le joueur à gauche du donneur. En général, la mise minimum correspond au double du montant des deux premières rondes de mises. Dans le cas d’une table dont les limites sont de 2 $/4 $, la mise minimum pour cette ronde est de 4 $.

Miser sur la rivière

Cinq cartes apparaissent, face visible: l’as de carreau, le 10 de carreau, le 5 de pique, le valet de pique et le 2 de trèfle.

Lorsque la ronde de mises sur le tournant est terminée, une cinquième et dernière carte commune est tirée, face visible, au centre de la table. Cette carte s’appelle « la rivière ».

La dernière ronde de mises commence une fois de plus avec le joueur à gauche du bouton. La mise minimum est généralement égale à celle de la ronde précédente.

Conclure la main

Une image est divisée au centre. Du côté gauche, il y a deux cartes, face visible : l’as de trèfle et l’as de carreau devant la cagnotte. Du côté droit, il y a deux cartes, face cachée, devant la cagnotte.

Une main peut être conclue de deux façons.

La première façon est lorsque les joueurs qui font toujours partie de la main retournent leurs cartes fermées et que celui qui a la meilleure main gagne. C’est ce que l’on appelle l’abattage. L’autre façon est lorsqu’un joueur mise suffisamment pour pousser tous les autres à abandonner. C’est de cette façon que la plupart des mains se terminent au Texas Hold’em, ce qui veut dire que la meilleure main n’est pas nécessairement celle qui gagne.